Page d’accueil

La Scientologie et les définitions substantives de la religion

La Scientologie et les définitions comparées de la religion

La Scientologie et les Définitions fonctionnelles de la Religion

La Scientologie et les définitions analytiques de la religion

Le partage d’un corps de doctrines

La participation aux rituels et aux actes de dévotion

L’expérience directe de la réalité ultime

Le savoir religieux

Conséquences dans la vie quotidienne

La Scientologie et les définitions émiques de la religion

Conclusions

Contact Hyperliens du site Scientologie Librairie Sondage sur ce site de Scientologie Test de Personnalité

ii. LA SCIENTOLOGIE ET LES DÉFINITIONS COMPARÉES DE LA RELIGION


Pour la Scientologie, l’homme se compose d’un corps, une substance ou composition physique organisée ; d’un mental, qui consiste en images et en une accumulation de pensées, de conclusions, de décisions, d’observations et de perceptions ; et du thétan (esprit).

Certains auteurs ont retenu une définition de la religion la distinguant des autres systèmes de valeurs (ou systèmes de pensée ou de traditions théoriques qui donnent une signification à la réalité et à l’expérience de la vie). Ainsi, Stark et Gluck (1965) opèrent notamment une distinction entre le « point de vue humaniste » qui tente de donner un sens à l’existence, et les religions qui prétendent au contraire avoir découvert ou établi des voies pour découvrir le véritable sens de l’existence. La différence entre ces systèmes est que, du point de vue humaniste, on s’attache délibérément à donner une signification à l’existence sur laquelle on s’accorde plus ou moins arbitrairement, alors que, dans le second cas, on présume qu’il y aurait un sens préexistant à celui que l’individu ou le groupe social souhaiterait lui donner, et qu’il est possible de s’accorder sur ce sens. À ce sujet, Reginald Bibby écrit :

« Le point de vue religieux suppose que notre existence a une signification qui précède celle que nous, en tant qu’êtres humains, décidons de lui donner. Par opposition, le point de vue humaniste laisse de côté la recherche de la signification de l’existence, et s’attache au contraire à donner une signification à l’existence. » (Bibby, 1983, page 103)

 
Suivante Précédente  
 

© 2000-2004 Église de Scientologie Internationale. Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés. Pour Information sur les marques de fabrique et les marques de service de la Scientologie une philosophie religieuse appliquée