Page d’accueil

La Scientologie et les définitions substantives de la religion

La Scientologie et les définitions comparées de la religion

La Scientologie et les Définitions fonctionnelles de la Religion

La Scientologie et les définitions analytiques de la religion

Le partage d’un corps de doctrines

La participation aux rituels et aux actes de dévotion

L’expérience directe de la réalité ultime

Le savoir religieux

Conséquences dans la vie quotidienne

La Scientologie et les définitions émiques de la religion

Conclusions

Contact Hyperliens du site Scientologie Librairie Sondage sur ce site de Scientologie Test de Personnalité

De ce point de vue, se demander si la Scientologie constitue une religion équivaut à examiner si l’Église de Scientologie, en tant qu’institution, attend de ses adhérents qu’ils soient religieux, autrement dit qu’ils manifestent leur religiosité par divers procédés considérés comme étant universels.

iv.i. Le partage d’un corps de doctrines

On a affirmé que les institutions religieuses attendent de leurs adhérents qu’ils partagent leurs principes doctrinaux (Stark et Gluck, 1985, page 256). À cet égard, on notera que l’Église de Scientologie propose un système interdépendant et clairement structuré permettant à ses adhérents d’acquérir un ensemble de doctrines. En effet, la pratique de la Scientologie se répartit également entre l’audition et la formation (entraînement) à ses principes. L’Église affirme que là où l’audition nous permet de comprendre comment un événement se produit, l’entraînement nous apprend pourquoi.

 
Suivante Précédente  
 

© 2000-2004 Église de Scientologie Internationale. Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés. Pour Information sur les marques de fabrique et les marques de service de la Scientologie une philosophie religieuse appliquée